QUI SOMMES-NOUS


CAMILLE ATLANI-BICHARZON

Anthropologue et agroécologiste de formation, mon intérêt s’est toujours porté sur la façon dont les humains interagissent, entre eux et avec leur environnement. C’est pourquoi je me suis spécialisée dans la facilitation de la transition agricole et alimentaire depuis 2010, d’abord dans des ONGs à l’étranger, puis en tant qu’indépendante en France depuis 2015. Toujours à l’affût de nouvelles manières de faciliter le dialogue entre les acteurs du changement, mes activités sont aussi diverses et transversales que les rencontres qui leur ont donné vie. Cheffe de projet ou créatrice d’événements professionnels ou citoyens agricoles (Comice du Houblon, Premières Assises Néo-Paysannes, NIMAGORA, pour n’en citer que trois), je réalise également les traductions de nos ouvrages étrangers. Convaincue que la transition n’aura lieu qu’à travers la rencontre des mondes, tous les projets que je porte sont empreints d’une approche profondément humaine et non-clivante du changement. Depuis 2019, je suis chargée de mission pour le bureau d’étude / think-tank tourné vers l’action Sol et Civilisation.

.

MATTHIEU ARCHAMBEAUD

Je suis agronome, spécialiste de l’agriculture de conservation des sols. Cela fait plus de dix ans que je conseille et forme les agriculteurs et techniciens, vignerons et maraîchers aux techniques de protection et de régénération de la fertilité des sols. Je collabore également à la revue TCS, le magazine de l’agronomie, de l’écologie et de l’innovation; et anime depuis 2007 le site www.agriculture-de-conservation.com, le portail des agricultures durables et de l’agroécologie.

Ayant commis deux ouvrages techniques aux Éditions de la France Agricole ; l’un sur les couverts végétaux et l’autre sur les sols agricoles, je me passionne pour l’édition et devient l’un des directeurs de collection de la collection AgriProduction, avant de co-créer TerrAgora. Urbain d’origine, mais en contact permanent avec le monde agricole, je ne peux que constater le divorce de plus en plus prononcé qui s’opère entre les habitants et des villes et ceux des campagnes. Pourtant, de part et d’autre de ce lien distendu, il y des innovateurs qu’il faut aujourd’hui mettre en lien.